COMMUNIQUES DE PRESSE, NEWS ET TEMOIGNAGES CLIENTS.

05/09/2013
La Réussite Par La Diversité

Depuis le 1er juillet, le directeur Finance, Legal and Tax de DACHSER se nomme Burkhard Eling.
Interview-Burkhard-Eling
Burkhard Eling

À 42 ans, cet ingénieur commercial succède à Dieter Truxius qui continuera à faire partie de la direction jusqu’à son départ à la retraite en fin d’année. Entretien sur la prise de fonction dans une entreprise familiale.

 

Monsieur Eling, vous succédez, au 1er juillet, à M. Truxius en tant que directeur financier de DACHSER. Mettrez-vous vos pas dans les siens ?

Burkhard Eling: M. Truxius est une « grande pointure », ce ne sera donc pas facile. Mais j’ai l’avantage d’avoir bénéficié d’une phase de transition d’une année au cours de laquelle j’ai pu apprendre, avec son soutien, à connaître en détail toutes les facettes de l’entreprise et de son réseau. Nous avons très vite constaté que nous étions sur la même longueur d’ondes. Dans sa jeunesse, M. Truxius a vécu une expérience similaire, une autre personne l’ayant familiarisé avec les rouages d’une entreprise. Il a agi de la même façon avec moi, ce dont je lui suis très reconnaissant.

Qu’avez-vous fait au cours de cette période de transition ?

Pendant les six premiers mois, j’ai découvert le réseau avec toutes ses particularités. C’est ainsi que j’ai passé plusieurs semaines dans les agences, participé à la vie d’un locatier, observé le fonctionnement de plusieurs entrepôts. Il m’importait – et m’importe toujours – de savoir où et comment DACHSER gagne chaque jour son argent. J’éprouve le plus profond respect envers chacun de ceux qui y contribuent. Au cours des six mois suivants passés au siège de l’entreprise à Kempten, je me suis consacré à la division Finance, Legal and Tax.

Vous avez acquis votre expérience à l’international. Où réside pour vous, en tant que manager, le défi de la mondialisation ?

La mondialisation a lieu, que nous le voulions ou non. Les marchés se rapprochent, les informations s’échangent plus rapidement, les relations deviennent plus simples. Son plus grand défi repose à mon avis dans l’expression « think global – act local ». Dans une logistique qui englobe le monde entier, nous devons, faire preuve d’une vigilance accrue : avec qui et comment pouvonsnous ou voulons-nous travailler localement ? Il s’agit d’appréhender l’environnement culturel, les façons de travailler, les structures de formation et de hiérarchie. Tout l’art d’une bonne coopération consiste, pour moi, à trouver une solide base commune.

Exercer des fonctions au sein d’une entreprise familiale, cela comporte-t-il des particularités?

Le grand avantage de l’entreprise familiale DACHSER, c’est qu’elle peut, à partir d’une base financière stable, adopter la stratégie idoine pour une croissance saine. De plus elle dispose de la flexibilité nécessaire pour opérer à l’international. Par contre, dans les sociétés cotées en Bourse, les structures sont rigides, dictées par le court terme et la recherche des bénéfices attendus par les actionnaires.

Sur les marchés financiers, ces dernières années ont été très agitées. Dans ce contexte, comment considérez-vous le ratio de capital propre de DACHSER (41 %) ?

Une croissance à long terme et durable ne peut reposer que sur des bases financières solides. C’est la position des marchés. Lorsque DACHSER a organisé le financement de ses acquisitions sur la péninsule ibérique, dans le cadre d’un emprunt sur titre de créance, les investisseurs potentiels ont été nombreux à se présenter. DACHSER est considéré comme une entreprise qui gère son argent raisonnablement avec le sens des responsabilités et qui, grâce à ses investissements, connaît une croissance modeste mais continue.

Les services logistiques doivent de plus en plus souvent répondre à des enjeux complexes et fournir des prestations partielles très diverses. Quelle en est la conséquence pour le contrôle de gestion ?

La clé de la réussite, c’est un contrôle de gestion tourné vers l’opérationnel. À tout moment nous devons pouvoir présenter à nos décideurs un ensemble de chiffres qui, d’une part, reflète la complexité des services partiels et, d’autre part, fait ressortir les quelques indicateurs essentiels pour une prise de décision. En outre, il est important que le service de contrôle de gestion connaisse bien tous les aspects des activités opérationnelles. C’est indispensable pour que nos analyses et recommandations puissent vraiment aider les responsables d’agences et de sociétés locales.

Quels objectifs stratégiques vous êtes-vous fixés à moyen et long terme ?

Les investissements stratégiques sont décisifs pour la croissance organique d’une entreprise. Je voudrais donc poursuivre le renforcement des systèmes de contrôle de gestion pour soutenir ce mouvement de croissance de l’entreprise. C’est pourquoi notre attention se focalisera sur l’efficacité du capital investi. Pour la mesurer, l’indice ROCE (Return on Capital Employed) nous donnera des chiffres que nous nous efforcerons de rendre transparents et lisibles en vue de les communiquer à nos responsables d’agences comme aide à la prise de décision. Cette démarche nous aidera à établir une communauté d’action encore plus solidaire pour poursuivre ensemble la construction de notre maison DACHSER.

Avec quelle devise personnelle et professionnelle abordez-vous votre nouvelle fonction chez DACHSER ?

Ce qui me fascine chez DACHSER, c’est que des personnes d’origines complètement différentes – Français, Espagnols, Tchèques, Anglais, Américains, Chinois et Allemands – coopèrent dans le réseau pour générer la réussite. De toutes ces prestations, compétences et expériences individuelles naît une dynamique, dont la résultante représente plus que la somme des différents apports. La réussite par la diversité. Ce sera ma devise personnelle et professionnelle – un défi que je me lance à moi-même, un enjeu-plaisir qui agrémentera chaque jour mon travail.

Comment pourriez-vous quantifier l’importance respective que vous accordez personnellement aux aspects vie professionnelle/ vie privée ?

(Il rit) 70 – 25 – 5 ! Ce sont les chiffres qui expriment ce qui me tient à coeur : mon travail, ma famille, mon sport. Ma famille, avec mes trois enfants, constitue pour moi une valeur essentielle. Elle est ma source d’énergie.

Copyright © 2017 DACHSER SE. All rights reserved.
http://www.dachser.com/fr/fr/It180s-all-in-the-mix_417.htm