COMMUNIQUES DE PRESSE, NEWS ET TEMOIGNAGES CLIENTS.

12/10/2018
Zéro pollution

Belles perspectives pour toutes les villes souffrant de la pollution et des embouteillages : DACHSER a mis en place, à Stuttgart, le premier secteur de distribution zéro émission pour envois de groupage. Ce projet pilote a pour objectif de tester de nouveaux concepts de mobilité électrique et d’adapter en conséquence les processus à la logistique urbaine de demain.
DACHSER-velocarrier
Zéro pollution jusqu’au tout dernier kilomètre

En 1953, quand, la ville de Rotterdam, a aménagé une zone piétonne, c’était une petite révolution. De nombreuses villes européennes ont bientôt fait de même, Stuttgart également. Les commerçants et acheteurs de la Schulstraße se montrèrent ravis de ce nouveau mode de commerce urbain. Flâner et faire ses achats tranquillement, dans ces rues sans circulation et sans pollution, est devenu un plaisir dont personne ne pourrait plus se passer.

Ces derniers temps, il semble toutefois nécessaire qu’intervienne une nouvelle « révolution ». Les centres-villes, et notamment celui de Stuttgart, étouffent de plus en plus en plus souvent sous une dangereuse cloche d’air pollué, due à une circulation automobile croissante. En réaction, les jours où les émissions de particules fines atteignent les valeurs limites, certaines villes interdisent temporairement l’accès du centre aux véhicules diesel répondant à la norme Euro 4 et en dessous. Pour 2019, Stuttgart prévoit d’instaurer de telles mesures. Moderne, la flotte de DACHSER et de ses partenaires transporteurs ne serait pas concernée par ces interdictions, mais le logisticien veut se tenir prêt dès maintenant.

Pour la zone piétonne : vélo de transport

Dans le cadre de son concept novateur, le « DACHSER Emission-Free Delivery », pour les envois dépassant la taille du simple paquet, DACHSER expérimente une possibilité de solution : l’aménagement, sur environ 4 km2 d’un secteur de livraison zéro émission comprenant les principales artères commerçantes de la capitale du Land de Bade-Wurtemberg. Ce mode de livraison innovant se signale dans les rues par la présence de vélos, dont la volumineuse caisse de transport revêt les couleurs jaune et bleu de DACHSER. Ce matin, l’un d’eux descend la Schulstraße pour se rendre au magasin «The Body Shop», succursale d’une chaîne de magasins de cosmétiques, où la responsable du magasin attend déjà la livraison de son réassortiment en produits de beauté.

Ce vélo fait partie de la flotte de dix véhicules appelés « Pedelecs », fabriqués par VeloCARRIER, spécialiste dans ce secteur et partenaire de DACHSER dans son projet pilote de Stuttgart. Équipés d’une fonction d’assistance électrique, les vélos de transport ont été conçus spécialement pour les envois de groupage palettisés et peuvent transporter une europalette chargée de 250 kg de marchandises. « Aménager la distribution urbaine de demain exige d’associer les systèmes logistiques éprouvés et les idées nouvelles », déclare Michael Schilling, COO Road Logistics chez Dachser. « Pour être en mesure de discerner à un stade précoce ce qui pourrait constituer une innovation et la mettre en œuvre, DACHSER entretient un dialogue étroit avec des universités, des établissements de recherche, des associations professionnelles et des start-up », ajoute-t-il.

Bien combiner les véhicules est essentiel

À Stuttgart, DACHSER montre de façon exemplaire comment aménager un secteur de livraison zéro émission pour les envois de groupage. « Il est essentiel de bien doser la combinaison des véhicules », constate Thomas Schmalz, Head of Production Management chez DACHSER. Son service, au siège de Kempten, s’occupe entre autres de l’achat des véhicules et travaille en étroite relation avec l’agence de Kornwestheim, Stefan Hohm, Corporate Director Corporate Solutions, Research & Development, et Hella Abidi, responsable du projet City-Distribution. Le concept prévoit pour le « tout dernier kilomètre » aussi bien des vélos de transport très mobiles que des véhicules de plus gros « calibre », comme le modèle FUSO eCanter : un 7,5 tonnes compact, tout électrique, et à l’avenir le eAtros de Daimler. Dès qu’il sera disponible, DACHSER intégrera ce18 tonnes tout électrique au test en cours.

Les envois lourds et volumineux seront livrés directement par ce camion électrique partout où la circulation le permet. De plus, le eActros approvisionnera en envois le micro-hub, situé dans le quartier Heslach de Stuttgart. Il n’y a pas longtemps encore, ce petit entrepôt, servait d’écurie aux chevaux d’une brasserie. Le eCanter étant plus maniable, une place de stationnement avec borne de recharge électrique sera aménagée pour lui dès que possible dans le centre-ville. De là, il livrera les centres commerciaux et les magasins de détail. À partir du micro-hub, les vélos de transport assureront la livraison dans les quartiers de la ville soumis à des restrictions de circulation.

Un premier pas très prometteur

Les observations faites sur les véhicules de nouvelle génération aideront DACHSER à déterminer quelle est la combinaison adaptée à la desserte du centre-ville. Stuttgart n’est pas la seule ville-test. D’autres « bancs d’essais » fonctionnent aussi à Berlin, Tübingen, Fribourg, Paris et Málaga. « À Stuttgart, avec notre concept DACHSER Emission-Free Delivery, nous avons posé les jalons d’une solution prometteuse en matière de logistique urbaine. Mais il nous reste encore beaucoup de chemin à parcourir », explique Stefan Hohm : Il ne s’agit pas pour le logisticien de trouver LA solution, mais d’imaginer des mesures diverses, contribuant à l’optimisation des livraisons, des tournées et des délais.

Tous les efforts consentis par DACHSER en matière de recherche et développement le montrent clairement : la logistique urbaine durable aura un coût. « Dès maintenant, pour nos clients nous investissons beaucoup, en termes de technologie et d’organisation, dans des chaînes logistiques d’avenir inscrites dans la durabilité. En conséquence, les chargeurs devront se préparer à devoir dépenser plus », précise Michael Schilling, COO Road Logistics chez DACHSER.

En tout cas, à Stuttgart, la chaîne logistique zéro émission reçoit un accueil très favorable de la part des clients. Jeremy Dixon-Wright, EMEA Supply Chain Director The Body Shop précise : « Cela complète nos propres efforts en vue d’améliorer la durabilité de la chaîne logistique de nos produits. Nous accueillerons avec plaisir ces nouvelles évolutions. »

Copyright © 2019 DACHSER SE. All rights reserved.
http://www.dachser.com/ch/fr/Issue-418_1857.htm