Une pleine croissance et des vents favorables pour DACHSER - DACHSER Intelligent Logistics

COMMUNIQUES DE PRESSE, NEWS ET TEMOIGNAGES CLIENTS.

24/04/2018
Une pleine croissance et des vents favorables pour DACHSER

Le prestataire international de solutions de transport et logistique franchit pour la première fois la barre des 6 milliards d’euros de chiffre d’affaires ; la croissance est portée par les fortes activités d’exportation en Europe et la vigueur du commerce mondial.
Road-trail-wind
Une pleine croissance et des vents favorables pour DACHSER

Au cours de l’exercice écoulé, le chiffre d’affaires du Groupe a pour la première fois dépassé les 6 milliards d’euros. Atteignant 6,12 milliards d’euros, le chiffre d’affaires brut consolidé du prestataire international de transport et logistique a augmenté de 7,2 %. Les 81,7 millions d’envois (+2,1 %) pour un tonnage total de 39,8 millions de tonnes (+4,3 %) constituent également de nouveaux records historiques. En 2017, DACHSER a créé 1 648 nouveaux emplois.

« Nous avons poursuivi notre stratégie d’exportation fructueuse pour le transport terrestre européen et avons bénéficié d’un élan supplémentaire grâce à la forte l’intensité des échanges mondiaux », explique Bernhard Simon, CEO de l’entreprise européenne (SE) Dachser. « Les tarifs à la hausse du fret aérien et maritime ont particulièrement contribué à cette hausse significative du chiffre d’affaires. »

Développement par activité

Le Business Field Road Logistics, qui regroupe chez DACHSER le transport et l’entreposage de produits industriels (European Logistics) et de denrées alimentaires (Food Logistics), a réalisé en 2017 un chiffre d’affaires brut de 4,44 milliards d’euros (+3,1 %). Les envois et le tonnage ont respectivement augmenté de 2,1 et 3,6 %. Au sein de la Business Line European Logistics (EL), le choix de privilégier les activités d’exportations européennes dans notre propre réseau s’est une nouvelle fois traduit par de fortes progressions. Cela se ressent en particulier pour la Business Unit « EL North Central Europe », qui a connu jusqu’à 7,4 % de hausse de son activité, mais aussi pour les filiales « EL France & Maghreb » et « EL Iberia », grâce à la croissance dynamique de leur activité de logistique contractuelle. « L’Allemagne reste notre pilier principal, cependant, la France s’affirme de plus en plus comme le second moteur de notre activité de transport terrestre transfrontalier. Ces dernières années, nous avons fortement travaillé sur cet axe logistique stratégique », explique Bernhard Simon.

Dans la Business Line Food Logistics, la très nette croissance résulte une fois encore principalement de la forte activité en Allemagne, sans oublier l’acquisition de quelques nouveaux clients pour les transports transfrontaliers. « Cinq ans après la mise en place du partenariat European Food Network, les résultats sont là : le choix de créer un réseau solide de partenaires placé sous notre leadership s’est avéré être une bonne décision », poursuit Bernhard Simon.

Dans le Business Field Air & Sea Logistics (ASL), la forte activité et les tarifs de fret en hausse – en particulier dans le fret aérien – ont contribué à faire grimper le chiffre d’affaires brut à 1,79 milliard d’euros, soit une augmentation de 15,7 %. Les trois Business Units régionales ASL ont connu une augmentation du chiffre d’affaires à deux chiffres. La plus forte progression du CA, avec plus de 20 %, étant enregistrée par les opérations en Asie. Le nombre d’envois du Business Field a augmenté de 6,7 %, tandis que l’EVP (Equivalent Vingt Pieds) et le tonnage ont progressé respectivement de 8,5 et 23,3 %.

« Le fret aérien et maritime est instable, et continue d’osciller entre les extrêmes en termes de chiffre d’affaires » conclut Bernhard Simon. « Nous visons cependant une croissance durable. C’est pourquoi nous imbriquons toujours plus étroitement nos deux Business Fields et poursuivons résolument l’intégration des systèmes concernés. »

Des investissements pour l’avenir du réseau et des collaborateurs

Malgré des vents toujours aussi favorables au premier trimestre 2018, Bernhard Simon estime que les problèmes de capacité et le manque grandissant de conducteurs représentent les principaux facteurs susceptibles de limiter la croissance à l’avenir. « Notre engagement en faveur de la formation doit donc être considéré comme une priorité absolue. »

En 2017, DACHSER a augmenté de 5 % ses investissements dans les sites du réseau, le parc de véhicules, les équipements techniques et les systèmes informatiques, pour un total de 136 millions d’euros. « L’an dernier, nous avons nettement étendu nos capacités, en particulier pour les activités liées au marché des denrées alimentaires », conclut Bernhard Simon. Pour 2018, DACHSER prévoit d’investir 188 millions d’euros, axés cette fois sur le secteur des produits industriels.

Récapitulatif des chiffres d’affaires bruts :

Gross-Corporate-Figures-2017-French

Récapitulatif des chiffres d’affaires nets :

Net-Corporate-Figures-2017-French
Copyright © 2018 DACHSER SE. All rights reserved.
http://www.dachser.com/fr/fr/DACHSERs-growth-gets-a-tail-wind_1331.htm