Une formation zéro émission - DACHSER Intelligent Logistics

COMMUNIQUES DE PRESSE, NEWS ET TEMOIGNAGES CLIENTS.

27/07/2018
Une formation zéro émission

A Stuttgart, DACHSER utilise la dernière génération de camions électriques, avec la nouvelle génération de conducteurs au volant : Diamant Demukaj, un apprenti chauffeur de 18 ans, livre des marchandises aux entreprises de Stuttgart sans faire de bruit et sans émettre de CO2.
eCanter-Demukaj

Lorsqu’il approche, personne ne se retourne pour le regarder. « Ce n’est pas surprenant. Après tout, mon camion est presque totalement silencieux. » déclare le jeune chauffeur de l’agence de Kornwestheim. Mais il y a plein de bonnes raisons de s’y intéresser lorsque le chauffeur de 18 ans, Diamant Demukaj, s’arrête. Il est au volant du eCanter, un camion innovant construit par la filiale de Mitsubishi FUSO, Daimler. Ce camion de 7,5 tonnes est le premier tout électrique à avoir été produit. Daimler a commencé à exporter ses produits aux clients européens en début d’année.

Ce petit camion fait partie du projet City Distribution, dans lequel DACHSER associe des modèles logistiques éprouvés avec de nouvelles idées dans le but de développer des modèles économiques robustes et durables pour la future livraison du dernier kilomètre. La nouvelle génération de véhicules emmène DACHSER plus loin dans sa quête pour trouver la bonne combinaison de véhicules pour les centre villes. Ce test pratiqué à Stuttgart fait partie intégrante de cette recherche.

Tout repose sur le test

L’agence DACHSER de Kornwestheim près de Stuttgart a accueilli ce challenge à bras ouverts. L’année passée, Axel Rustemeier, Operations Manager European Logistics, a impliqué Christian Polziehn, un ingénieur de la circulation de métier et assistant de projet qualifié. Sa mission est de travailler étroitement avec le siège social de Kempten, le gestionnaire de flotte et le responsable de formation Martin Dohrmann, ainsi qu’avec des chauffeurs tests comme Diamant Demukaj dans le cadre d’une étude approfondie sur le long terme. Cette étude concerne la gestion du camion sur les terrains difficiles au quotidien, l’impact des températures extrêmes sur l’autonomie de ce camion à travers les saisons et les infrastructures spécifiques de chargement nécessaires pour rendre les livraisons en centre-ville transparentes, efficaces et sans émissions de CO2.

« La communication, une documentation méticuleuse et l’analyse des données sont essentielles, » déclare Polziehn. C’est pourquoi il utilise Truckonnect pour relier le eCanter avec le siège social en permanence. Le système connecté enregistre chaque accélération, chaque freinage saccadé et chaque écart de conduite quand le camion est sur la route. « Ce n’est pas pour contrôler ou « micro manager » le chauffeur, déclare-t-il, « c’est pour travailler avec lui ou elle afin de déterminer la stratégie de conduite la plus adaptée et ensuite transmettre ces informations aux futurs chauffeurs.» Il déclare que les tests complets sont aussi la raison pour laquelle le camion électrique est utilisé dans la flotte propre de l’agence.

Les ordinateurs accompagnent les trajets

Demukaj, l’apprenti chauffeur, aime être un conducteur test. Lorsqu’il jette un œil sur l’itinéraire enregistré sur l’ordinateur, il peut informer Polziehn et son instructeur sur tous les signes alarmants qu’il a pu voir sur la route. « C’était un chantier de construction avec beaucoup de nids-de-poule, où je devais tout le temps freiner et accélérer. Bien sûr, cela fait énormément augmenter la consommation d’énergie » se rappelle-t-il.

Demukaj conduit le camion électrique depuis début mars et est maintenant totalement à l’aise avec la nouvelle technologie. « Nous avons délibérément choisi l’un de nos meilleurs apprentis pour ce test » déclare le gestionnaire de flotte Martin Dohrmann. « Il a récemment eu son permis de conduire avec nous et il fait très attention au véhicule et à sa performance. De plus, il n’est pas encore habitué à conduire des camions diesel, c’est pourquoi il peut conduire le véhicule électrique et l’analyser sans idées préconçues. »

Le fait que ses apprentis puissent se voir confier ce genre de tâche spéciale, et l’excellente impression qu’ils donnent à l’intérieur mais aussi à l’extérieur de l’entreprise convient parfaitement à Dohrmann. « Nous voulons aussi que ce test montre l’importance que DACHSER accorde à la prochaine génération de conducteurs professionnels. Après tout, lorsqu’ils interagissent avec les clients pendant la livraison du dernier kilomètre, nos conducteurs représentent l’image de DACHSER,» dit-il « C’est pour ça que nous recherchons des jeunes motivés et qualifiés. »

L’énergie du futur

Lorsque Demukaj se gare à quai avec le eCanter, il est conscient de l’attention que son véhicule électrique vedette suscite. « Au départ, de nombreux de clients sont véritablement surpris et curieux « Est-ce vraiment un camion tout électrique? » Ils veulent tout savoir, enthousiasmés de voir cette innovation devant leur porte.» raconte l’apprenti. Et ensuite il doit généralement expliquer rapidement comment fonctionne l’eCanter : le démarrage sans faire de bruit, la disponibilité immédiate du couple dès que l’on appui sur la pédale d’accélération, son autonomie de 100 km et sa capacité à transporter des marchandises jusqu’à 2,7 tonnes. Mais aussi la production d’énergie au freinage, en expliquant que conduire sur le flanc des montagnes de Drackensteiner Hang dans les Alpes Suisses recharge les batteries de 3%. Et pour finir, comment il a été très surpris récemment, lorsque la pluie est tombée, par le bruit des essuie-glaces comparé au silence dans le camion.

Les camions électriques ont le potentiel de devenir une méthode de livraison alternative, au moins pour les centres-villes. Les fabricants de véhicules commerciaux travaillent dur dans cette zone, puisque le eCanter à Stuttgart aura un autre collègue électrique cet été. C’est ainsi que l’agence DACHSER va utiliser un eActros. Le premier camion 18 tonnes tout électrique par Mercedes Benz, avec une autonomie de 200 kilomètres. Le démarrage de la pleine production, après une batterie de tests complets, est prévue pour 2021.

L’équipe de l’agence est enthousiaste, surtout Demukaj, qui est déjà prêt pour être le chauffeur test du eActros. A tout juste 18 ans, il connaît mieux que quiconque à quoi il faut prêter attention dans un camion électrique. Il semble avoir un avenir très prometteur.

1
Ecanter_01
Ecanter_02
Ecanter_03
Ecanter_04
Ecanter_05
Ecanter_06
Ecanter_07
Copyright © 2018 DACHSER SE. All rights reserved.
http://www.dachser.com/fr/fr/Zero-emissions-training_1371.htm